Loading...
Wait
Please wait
Loading longer than expected.
Wait 30 more seconds   Reload
wait
Login
X
Email OR Username:
Password:
Login with Google
Get an account
Forgotten password?
Email account confirmation
Language:
Advertisements
Search Search
Terminator: Dark Fate (2019)
You have to be logged to rate this movie
Genre:
SF / Fantastic Action
Runtime: 128 min
Released on:
2019-10-23 (France)
2019-11-01 (USA)
Directed by Tim Miller
Decades after Sarah Connor prevented Judgment Day, a lethal new Terminator is sent to eliminate the future leader of the resistance. In a fight to save mankind, battle-hardened Sarah Connor teams up with an unexpected ally and an enhanced super soldier to stop the deadliest Terminator yet.
Terminator: Dark Fate (2019) - Extended Red Band TV Spot - Paramount Pictures
Terminator: Dark Fate (2019) – ‘Sarah’s Entrance’ Clip - Paramount Pictures
Display more videos 
Casting:
Daniela "Dani" Ramos:
Sarah Connor:
Rev-9:
Carl / The Terminator:
+
Suite du casting
  Bottom of the page Bottom of the page
Discussion (SPOILERS!):
Pages: 1
Original Post # 4293506, posted at 01:57 on 2019-10-25  
Rating:
Avatar
FP Unchained
Des quatre Terminator 3, celui-ci est nettement le meilleur.
En vrac :
- Tim Miller est plein de bonnes intentions, et comme dans Deadpool, il essaie. Vriament hein, il essaie, il essaie d'être inventif, il essaie de créer deux-trois choses. Mais ce Terminator est l'un des films les plus illisibles et les plus moches que j'ai vus cette année. Réal : 4/10 pour l'effort, Tim.
- J'ia lu et entendu que Linda Hamilton cabotinait et qu'elle était ridicule. Je suis pas d'accord, elle m'a bien fait rire, elle est cool, et je l'ai préférée aux deux autres femmes. Mais je suis sûrement un brin fanboy.
- Toujours très touchant de voir Schwarzy vieux jouer un Terminator. Ça m'avait déjà plu dans le précédent, c'était même pas loin d'être la seule chose qui m'y plaisait. Là encore, malgré son histoire risible au possible.
- Pitié, vraiment, pitié, ne réfléchissez pas au scénario, et je dis bien, pas du tout. Et ce, dés la 3ème minute. Parce que dés la 3ème minute, le film ne se tient plus. Juste, débranchez votre cerveau et laissez-vous aller.
- Une suite à ce Dark Fate est teasée (comme c'est étonnant), mais est-ce qu'on a vraiment envie de voir ça ? D'un autre côté, la licence est maintenant chez Disney, donc pas sûr qu'ils continuent. Il me semble que c'est le tout premier Terminator à être produit par la Fox. Par ailleurs, ce film est plutôt gore, y a deux-trois choses assez osées, et il est également produit par une des maisons de Disney : Buena Vista. Ça peut être intéressant de voir, si ce film marche, s'il vont aller dans une direction assez violente pour certains films. Je suis pas sûr d'être très clair, mais vous m'excuserez, il est 2h, et ce film est vraiment abrutissant.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
*édité à 01:58 le 25/10/2019
Post # 4293511, posted at 06:53 on 2019-10-25  
Rating:
Avatar
homerta
FP Unchained a dit
le 25/10/2019 à 01:57
:

- Toujours très touchant de voir Schwarzy vieux jouer un Terminator. Ça m'avait déjà plu dans le précédent, c'était même pas loin d'être la seule chose qui m'y plaisait. Là encore, malgré son histoire risible au possible.
Les progrès de l’I.A, ils arrivent à te faire ressentir des émotions maintenant, c’est incroyable. Les gens sont pas encore prêt mais quand ils feront terminator 2040 avec toujours shwarzy dedans tu verras qu’ils vont nous expliquer qu’en fait c’est un vrai terminator depuis le début.

Post # 4293512, posted at 06:54 on 2019-10-25  
+0.31
Rating:
Avatar
homerta
Ils peuvent pas expliquer ça là à notre époque, ça créerait des paniques, d’ou l’histoire risible, pour noyer le poisson.

Post # 4293528, posted at 13:20 on 2019-10-25  
Rating:
Avatar
FP Unchained
laugh

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4293529, posted at 13:29 on 2019-10-25  
Rating:
Avatar
FP Unchained
Je vous spoile l'histoire de Schwarzy pour ceux qui ne veulent pas aller le voir :
spoiler
Skynet a envoyé un T-800 tuer John. Pourquoi envoient-ils un T-800 cette fois-ci et pas un T-1000 ? Comment Skynet, détruite, arrive à envoyer un T-800 ?
Le film commence en 98 où le T-800 tue John sous les yeux de Sarah.
22 ans plus tard, Sarah sauve une humaine augmentée et la femme qu'elle protège d'un nano-Terminator-"Rev-9". Elle dit qu'elle savait où les trouver parce que depuis 22 ans, pile depuis la date de la mort de son fils, elle reçoit des textos avec des coordonnées, tous ponctués par les mots "Pour John", mais qu'elle sait pas qui que c'est qui les envoie. Et que lorsqu'elle se rend à ces coordonnées, un Terminator est là, et elle le tue.
Toutes les trois décident de remonter la trace de ces sms pour voir qui les envoie. Vous aurez déjà deviné depuis 4 jours que c'était le T-800, mais le film considère ça comme un twist puisque ça arrive au bout d'1h10 de film. Ouais, le film commence après 1h10. Ce qui, soyons honnêtes, laisse largement le temps à Mackenzie Davis et Linda Hamilton d'exister.
Revenons à notre T-800, ou, comme il se fait appeler maintenant, Carl.
Après avoir tué John, Carl s'est retrouvé sans but dans la vie. Bah ouais, c'st la première fois de l'histoire qu'un Terminator réussit, et qu'il réussit aussi facilement, soit dit en passant. Et il ne pouvait plus recevoir d'ordres de Skynet qui avait été détruite - techniquement, quelques semaines avant qu'il soit envoyé dans le passé, mais passons - donc il a erré comme un robot en peine.
Jusqu'à ce qu'il tombe sur une Mexicaine dont le mari battait le fils. Il les a sauvés, et depuis, il mène une vie de famille platonique, ou, comme il le dit, "non-physique" (bah ouais, imaginez comme il la déchirerait en deux, la pauvre).
Il vend des draperies, il a sa propre boutique, il a sa propre famille. Et ça lui a permis de se voir développer une conscience. Ça me rappelle bizarrement un autre film de la saga qui s'y prenait beaucoup mieux. Pas vous ?
Et donc, après avoir découvert ce qu'il avait enlevé à Sarah en commençant à avoir une famille, il lui envoyait ces sms pour lui donner un but dans la vie.

--
J'AIME FINALLY

Holding out for a hero ?
Post # 4293542, posted at 22:30 on 2019-10-25  
Rating:
Avatar
Batefer
Alors c'est mieux que le précédent mais ça ne veut pas dire grand-chose.
La première moitié est correcte mais part d'un postulat tellement grotesque que ça gâche pratiquement tout ce qui suit : pourquoi, au nom du ciel, est ce que la mort de John seulement quelques mois après les événements de T2 ne provoque pas l'avènement des machines puisque c'était précisément ce que son existence était censée éviter ? Il est mort, c'est terminé, Skynet a gagné !
Mais en fait non puisque Skynet n'existe plus. OK, c'était le but de la destruction du labo dans T2 (ce qui est oublié dans T3 mais bref), mais du coup puisque ce film en est la suite officielle, de quel futur viennent tous ces nouveaux Terminator ? Du remplaçant de Skynet pardi. On se demande vraiment à quoi finissent par servir tous ces leaders de la Résistance puisque tout ça finit toujours par une vie merdique à combattre des robots invincibles dans un champ de ruines - mais avec tout de même accès à des technologies de pointe, des vaisseaux ultra-perfectionnés, et des machines à voyager dans le temps.
Enfin bref. Admettons. La première moitié passe plutôt bien, les deux protectrices et leurs chamailleries sont plutôt cools, leur duo fonctionne bien. Ensuite ça se gâte avec l'arrivée de papy Schwarzy dans le rôle trop drôle d'un Terminator barbu qui s'est créé une conscience tout seul en aidant les humains après avoir abattu froidement John. Je pense que c'est encore plus ridicule que la justification d'un T800 vieux dans le dernier film, ce qui n'est pas peu dire. Sans parler de cette histoire de SMS (pourquoi de nouveaux Terminator ? d'où viennent-ils ? envoyés par qui ? quel est leur but ? on ne le saura jamais), d'une stupidité à pleurer - au moins le technobabble confié à nouveau à ce pauvre Arnold pour justifier la présence de Sarah (sans déconner, ils ne pouvaient pas trouver autre chose ?) est moins interminable que dans le précédent. Mais quelle explication grotesque quand même.
À partir de là les séquences d'action, de courses-poursuites et de fusillades s'enchaînent dans des lieux se voulant originaux dans la saga (une prison fédérale, un avion cargo, un barrage hydraulique) et avec plus ou moins de réussite.
Le Rev-9 a de multiples occasions de tous les tuer en un clin d'oeil mais il ne le fait évidemment pas car le scénario le dit. Les deux Terminator de Cameron restent encore une fois les seuls dans lesquels on sent une vraie menace en face et pas juste un amas de pixels dont la puissance et la volonté varient en fonction du script.
Et le final est une copie en les mixant de ceux de T2 et T3, c'est assez pauvre en plus d'être moche.
Enfin bon. C'est pas complètement honteux, ils tentent parfois des trucs, mais il faut vraiment oublier toute logique et se dire qu'on va voir un film d'action moderne avec tout ce que ça implique. Il y a zéro émotion, zéro gravité. Le point positif c'est que c'est mieux que T3 et Terminator Geaényssis. Youpi. Mais c'est générique et sans âme, lambda au possible, avec un trio de personnages féminins qui en constitue le principal intérêt. C'est quand même pas byzance.

--
je parles pas au cons sa les instruits
*édité à 23:35 le 25/10/2019
Post # 4293699, posted at 21:22 on 2019-10-30  
Rating:
Avatar
Baje
Le scénario est clairement écrit sous drogues, ça a l'air de les faire marrer et l'action était sympa.
J'ai passé un bon moment malgré que l'on m'ait imposé la chef de guerre la moins iconique, classe et charismatique que l'on puisse imaginer.
Swarzy, j'ai éclaté de rire.

--
Si être normal est d'usage, cela revient à abandonner toute chance de progrès. Qui veut être normal ?
*édité à 21:25 le 30/10/2019
Pages: 1
 Top of the page  Top of the page
Talk about the movie:
Anonymous posting has been disabled. Please login first before attempting to post: Login

This page has been seen 141 times since the 2019-08-04
Last update of this page on 2019-11-27 at 06:12
.