Loading...
Wait
Please wait
Loading longer than expected.
Wait 30 more seconds   Reload
wait
Login
X
Email OR Username:
Password:
Login with Google
Get an account
Forgotten password?
Email account confirmation
Language:
Kenji 's Blog
Avatar
RSS Kenji


Views 107339 times
+6.74
Published by Kenji on 08-03-01 at 10:56 pm   -   Category : Littérature/BD/Arts  -   Seen: 1698 times
Salut,
je tenais à vous présenter une oeuvre qui a pour moi beaucoup d'importance, et dont je prends plaisir à redécouvrir au fil de mes nombreuses lectures.
Cette oeuvre est la biographie romancée de Musashi Miyamoto écrite par feu Eiji Yoshikawa.
Celle-ci s'articule en deux livres, le premier étant La pierre et le sabre et le second La parfaite Lumière.

J'ai Lu a eut l'excellente idée de regrouper pour la première fois ces chefs d'oeuvres, en un bon gros pavé de 1200 pages.

Musashi Miyamoto, de son vrai nom Takezo Shinmen (Miyamoto étant le nom de son village de naissance et Musashi, une autre façon de lire les idéogrammes écrivant Takezo), est en fait l'une des figures emblématiques du Japon et le plus fameux escrimeur de l'histoire du pays.

Naissance d'un mythe
Son père mourut alors qu'il était âgé de 7 ans, ce qui le contraignit à passer son enfance sous la tutelle de son oncle, moine et propriétaire d'un monastère. Il combattit en duel et tua pour la première fois à 13 ans (contre Arima Kihei en 1596). Âgé de 17 ans, il participa à la bataille de Sekigahara (1600) qui vit la victoire de l'armée de Ieyasu Tokugawa suite à la mort de Hideyoshi Toyotomi. Engagé dans le camp des perdants, il fut laissé pour mort sur le champ de bataille. Jusqu'à l'âge de 29 ans, il participa à une soixantaine de duels, la plupart avec un sabre en bois (bokken) alors que ses adversaires avaient de vrais sabres (katana). Son dernier duel eut lieu le 13 avril 1612 contre l'autre plus grand escrimeur du Japon, Kojira Sasaki, qu'il vainquit sur l'île de Funa grâce à un long bokken, taillé dans une rame du bateau qui l'y amenait.


Musashi, l'oeuvre éponyme de Yoshikawa a pour but premier de divertir et de faire découvrir, à travers un récit romancé, bien que de nombreux faits soit véridique, la vie peu banal de ce Samouraï hors du commun.
Par ailleurs, la description des villes, des campagnes, des modes de vies des paysans est très bonne.

Bref, c'est un livre à lire de toute urgence, pour toute personne aimant ce type d'oeuvre.
Pour ma part, elle m'a conquise.

N.B : A noter, qu'un grand mangaka du nom de Inoue Takehiko, auteur de Slam Dunk et Real, travaille depuis longtemps déjà sur la version manga de l'oeuvre de Yoshikawa. Ce manga s'appelle Vagabond

 [x]

Voilà, un coup de coeur que je voulais partager durant cette période de vacances scolaire.
.